Afrique

L’Afrique est LE continent du football. Une étude* a démontré lors de la précédente coupe du monde que l’Afrique est le continent qui nourrit le plus d’intérêt pour le ballon rond avec 76% de supporters, bien loin devant l’Amérique du Sud et l’Europe. L’Afrique est pourtant le parent pauvre du foot et a fortiori, du football pour aveugles (Cécifoot). Les cadres de notre projet sont unanymes: la vitesse de progression des équipes lancées là-bas est sans équivalent. Le potentiel est gigantesque. Oeuvrer au lancement du Cécifoot dans ce continent dépasse de loin la seule notion sportive: c’est l’occasion de communiquer sur le handicap visuel, dont la réputation traditionnelle est source d’exclusion et de non prise en charge médicale ou sociale.

* Agence Repucom

L’Afrique est le continent qui abrite le plus de personnes déficientes visuelles au monde, après l’Asie. Sur une population de 1,2 milliard de personnes, plus de 10 millions sont aveugles et plus de 100 millions sont amblyopes (malvoyantes).

Les chercheurs de l’équipe du professeur Rupert Bourne pensent que l’Afrique comptera plus de 50 millions d’aveugles d’ici à 2050.

Les causes de cécité, comme le glaucome ou la cataracte sont à 80% curables ou évitables, à condition d’avoir des moyens suffisants de sensibilisation et d’éducation de la population.

Nous pensons que le Cécifoot (football pour aveugles) est la plus puissante des manières de sensibiliser l’Afrique aux différentes maladies visuelles et à l’image portée sur ces populations déficientes visuelles. L’Afrique est LE continent du foot. Nous espérons ainsi lancer autour des différents programmes une « bombe culturelle » destinée à combattre et à faire reculer le nombre de personnes déficientes visuelles en Afrique, qui n’est pour nous pas une fatalité mais juste un manque de moyens et de volonté.

Nous avons lancé, dès cet été, l’agglomération de l’ensemble de notre réseau afin de créer une toile de personnalités, de fondations, d’entreprises, d’institutions, partageant notre idée de l’Homme,  qui répondront à ce challenge.

Le récent voyage du directeur de SUPSOL en Afrique a initié de nombreuses collaborations. Rencontres avec nos partenaires:

Notre coopération porte sur des axes de développement précis:

Axe Haut-niveau

Dans la quête d’une amélioration qualitative du football pour non-voyants, nous coopérerons à la création d’« académies de C’est Si Foot » (élite, féminines, jeunes),  amenés progressivement à irriguer les projets nationaux. De par leur niveau de performance, ses techniques et ses rythmes d’entrainement, par la densité de leurs contenus, nous participerons ainsi à l’émergence d’équipes nationales performantes pouvant prétendre au titre de champion d’Afrique.

Axe Changement de regard

La nécessité d’un changement de regard de la société envers les personnes déficientes visuelles est un constat partagé. La globalité de nos actions sera initiée dans une réflexion large et continue du prisme de la performance plutôt que du prisme de l’incapacité.

Axe Sensibilisation

Une fois que l’axe « haut-niveau » aura porté ses fruits, une série de programmes à destination du grand public prendra place : rencontre avec les équipes élites de football, challenges à la mi-temps des matchs de football, formations au sein des académies existantes…

Un effort particulier sera effectué au niveau des stades de football, où notre message touchera toutes les composantes sociétales : la famille, le commerçant, l’entrepreneur, le décideur politique, le jeune de la génération à venir, tout comme les seniors.

Axe Accessibilité

Au travers du projet « C’est Si Foot ! », ce sont toutes les composantes de la vie civile qui sont visées. Lancement, au travers d’un « projet spécifique accessibilité » et de nos événements, d’une réflexion sur l’accès de la ville aux personnes déficientes visuelles.

Axe Inclusion

Nous construisons le football pour aveugles  dans une dynamique inclusive. Notre logique partenariale ne sera pas uniquement circonscrite au secteur institutionnel handi-sport mais fortement ancrée dans la famille du football. Nous reconnaissons en ce sport une variante supplémentaire égale au football féminin ou au futsal. Nous lutterons également pour que les futures créations de clubs de football pour non voyants soient l’émanation directe des clubs de football professionnelles.

Axe pratique partagée

Dans un axe de déploiement parallèle seront installés des dispositifs expérimentaux qui voient le jour au sein de clubs de football, dans une dynamique de mixité entre joueurs « non-voyants » et joueurs « valides ». Notre souhait est que démarrent depuis l’Afrique les premières compétitions mixtes de football en situation de cécité (permanente ou temporaire).

Axe radio

L’Afrique est un continent pour lequel l’alchimie « football + cécité » représente une formidable opportunité de valeurs, de messages à partager, mais surtout à propager par le biais des ondes par des thématiques-débats. Le football pour aveugles est un vecteur de lien social, de citoyenneté et d’enjeux sociétaux.

Au Nigéria

La Fondation Bina est un organisme caritatif à but non lucratif voué à fournir un soutien spécifique aux personnes ayant des besoins spéciaux.

Elle a été fondée en 2010 en mettant l’accent sur la promotion du bien-être des personnes ayant des besoins spéciaux dans les zones rurales et semi-urbaines de la région orientale du Nigeria, en Afrique de l’Ouest. La force motrice de la Fondation est l’aspiration à atténuer la marginalisation et la négligence subies par un groupe de personnes ayant des besoins spéciaux face à l’incapacité et/ou à la nonchalance du gouvernement.

La Fondation Bina est impliquée dans un grand nombre de programmes ciblant diverses populations, y compris les handicapés physiques et mentaux, les aveugles et les déficients visuels, les sourds et muets, les victimes du VIH/sida, les orphelins et les enfants vulnérables, les veuves et les personnes âgées.

Le centre de ressources pour les aveugles et les déficients visuels de la Fondation Bina a divers programmes (prévention, locomotion, cyber-braille, informatique, braille, bibliothèque sonore et braille, culture, sports, formation, insertion professionnelle, artisanat, centre d’activité de production, accompagnement sociale)

Ces deux organisations deviennent partenaires, derrière la volonté commune de soutenir la création d’un football pour non-voyant ou « en situation de cécité » performant en Nigéria, de favoriser l’inclusion des personnes déficientes visuelles dans la société nigérienne, ainsi que de participer à un changement de regard sur la situation de handicap visuel.

Au Cameroun

  • L’association Douala Dream, avec laquelle SUPSOL a déjà collaboré pour l’émergence du Centre Multifonctionnel de Bépenda (CMB). Cet espace pilote en Afrique, véritable plateforme de convergence d’acteurs, est un lieu de formation et d’accompagnement de publics en situation de handicap ; Douala Dream souhaite poursuivre, avec SUPSOL, ses politiques d’innovations sociales; l’association abritera l’Académie Cécifoot et sera associée au projet de fabrication de cannes pour aveugles.
  • Joseph Antoine Bell, qui suit nos avancées depuis quelques années et dont les conseils enthousiastes laissent augurer des lendemains meilleurs à ces nouveaux projets. Il a particulièrement insisté sur la cohérence des composantes du programme « Elan Afrique », en nous encourageant à poursuivre notre programme Cécifoot sous une vision FOOTBALL.
  • La Communauté Urbaine de Douala (CUD), toujours en posture de locomotive dans les projets innovants initiés sur son territoire. Ces projets, pleinement éligibles dans le programme du Centre Multifonctionnel de Bépenda (déjà en activité), feront après étude l’objet d’un soutien de la CUD.
  • Le PMUC, réceptif et favorable à apporter son soutien financier au déploiement de nos programmes, principalement en terre africaine.

En Côte d’Ivoire

  • L’Académie BILA Sports dont le directeur dirige également Hit Radio ; la BILA Académie abritera l’Académie Cécifoot de Côte d’Ivoire. Hit Radio travaillera avec nous sur une série de capsules radio sur le sujet de la déficience visuelle, dans un projet de sensibilisation éducative.
  • La Fédération Ivoirienne des Sports pour Malvoyants et Aveugles (FISMA) qui s’occupe de la sélection nationale, premier bénéficiaire de ce programme qualitatif en terre ivoirienne ; la FISMA associera deux entraineurs à l’Académie Cécifoot.
  • L’Ivoire Sports Promotion (ISP) afin de mettre à contribution les acteurs locaux et parler de l’organisation d’une coupe d’Afrique des Nations.
  • La municipalité de Port Bouet (dans laquelle est situé l’aéroport d’Abidjan), afin de lancer un projet d’accessibilité, utilisant la technologie Smartphone pour créer des itinéraires sonores guidant les personnes aveugles
  • La fondation Didier Drogba, qui s’est montrée très enthousiaste et désireuse de s’impliquer dans cet ambitieux projet d’académie et de CAN Cécifoot 2019.
  • Les premiers candidats de l’Académie pour sélection, lors d’une série de test-matchs organisés par la FISMA.
  • Le directeur de salles de football inodore (Loisirs Akwaba Clubs) qui met à disposition ses équipements pour accueillir l’académie Cécifoot
  • La Direction de la Promotion des Personnes Handicapées (directeur) qui nous apportera tout son soutien dans le cadre des présents projets.
  • La scierie (CPMBois) qui développera avec nous le projet de fabrication de cannes pour aveugles
  • Le directeur du Palais de la Culture d’Abidjan afin de mettre en place un projet autour de l’audiodescription des programmes culturels
  • La Haute Autorité de la Communication et l’Audiovisuel (Directeur juridique) qui a décidé de s’impliquer pleinement dans ce défit d’inclusion dont l’audio description ne sera que l’une des composantes.

Au Sénégal

  • La municipalité de Thiès, afin de lancer un projet d’accessibilité dans les villes grâce à notre collaboration avec GoSense, qui utilise la technologie Smartphone afin de créer des itinéraires sonores pour guider les personnes non voyantes.
  • Le directeur de l’Institut National d’Education et de Formation des Jeunes Aveugles (INEFJA), qui abritera l’Académie Cécifoot
  • Une scierie (MADWA BTP) afin de développer un projet de fabrication de cannes pour aveugles
  • l’association CAUSE (Convergence des Aveugles pour l’Unité, la Solidarité et l’Entraide) qui regroupe l’ensemble des acteurs de la déficience visuelle en territoires sénégalais (Diaspora comprise).
  • L’association des Anciens Pensionnaires de l’Institut des Jeunes Aveugles et Amblyopes du Sénégal (APIJAAS)

Au Ghana

  • La Fédération des Sports pour aveugles du Ghana est notre partenaire national sur les projets d’académies (élites, jeunes et féminines).

Ce diaporama nécessite JavaScript.